Translate

samedi 14 mars 2020

GILETS JAUNES OU LE VIRUS DE LA MORT


LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

Lors des premières manifestations des gilets jaunes en 2018, avec des revendications légitimes, on a  constaté qu’une frange des manifestants, présentait un désir nihiliste de tout détruire, logique d’une  pulsion de morts.

Cette logique s’est concrétisée lors de la mise à feu de bâtiments occupés et aussi la neutralisation des radars.

Quand vous êtes avertis par un  panneau que vous entrez dans une zone ou la vitesse va être contrôlée et qu’en  ne respectant pas volontairement cette vitesse vous mettez en danger votre vie, la vie de vos passager et celle des autres, ceux qui détruisent les radars, se moquent des conséquences mortelles pour les concitoyens.

A ce jour l’épidémie du coronavirus fait rage dans notre pays, mais, alors que les partis politiques ont décidés d’être unitaires pour mener à bien la lutte contre ce fléau, des gilets jaunes nihilistes ont décidé de braver les règles en organisant une manifestation à Paris, qui sera source inévitablement de contamination.

N’assistons-nous  pas à nouveau à cette pulsion de mort, moteur de leur action ?

Cordialement


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

ÉDOUARD PHILIPPE : HORIZONS BOUCHÉS.

  LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE L’ex-Premier ministre, qui a tout accepté du président, se découvre soudain une âme de contradict...