Translate

vendredi 13 mars 2020

TRUMP ET LA FIEVRE ELECTORALE /


LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

Le président Trump, qui a minimisé la contagion du coronavirus venant de Chine à partir  de décembre 2020, cherche à rejeter la faute sur l’UE, bouc émissaire, pour masquer sa légèreté. Mais il ne veut pas, en maintenant les liaisons aériennes avec la Grande-Bretagne, frapper son allié idéologique Mr Boris Jonhson. Ce pays aux yeux du président Trump, bénéficie-t-il d’une dérogation de la part du coronavirus ?

Les liaisons aériennes et maritimes, Chine- USA et USA- Chine, ont-elles été stoppées pendant 3 mois ?pour éviter l’inévitable propagation du virus. Combien de passagers ont voyagé pendant cette période ?

Les élections américaines dans sept mois, ne donnent –elles, en raison d’une gestion superficielle à ce jour de l’épidémie, des sueurs froides au président Trump,  signe d’une forte poussée de fièvre électoraliste ?

 Cordialement


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

ÉDOUARD PHILIPPE : HORIZONS BOUCHÉS.

  LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE L’ex-Premier ministre, qui a tout accepté du président, se découvre soudain une âme de contradict...