Translate

jeudi 19 novembre 2020

ANTI-AVORTEMENT : HOMICIDE DE LA LIBERTE DES FEMMES

 

LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

Aux Etats-Unis, en Pologne ou dans bien d’autres pays, les catholiques, avec l’aide  de l’extrême droite, font campagne pour limiter l’avortement ou l’interdire, prétextant le respect de la vie.

Depuis des siècles beaucoup de religieux n’ont pas cessé de dispenser la mort et la torture pour hérésie, de provoquer des guerres en raison de leur schisme, appelant à la haine et au meurtre de masse à l’intérieur même de leur cercle, pire en proclamant  des guerres saintes, provoquant des milliers de morts. Ils restent muets quand un chef d’état catholique applique la peine de mort.          

Enfin, ils ont interdit l’usage du préservatif protégeant contre le virus mortel du sida.    

Peut-on mettre en exergue le respect de la vie et agir à l’opposée pour des raisons purement politiques et de soif du pouvoir ?

Qu’un religieux veuille s’appliquer à lui-même les principes qu’il défend, c’est louable ; mais peut-il entraver la liberté des autres ?

Après l’avortement  qu’elle  sera la prochaine étape : la restriction du divorce ?

 Derrière la campagne anti-avortement, se cache une action pour rameuter un électorat.

C’est aussi inconsciemment  le retour du patriarcat; considérant  qu’Ève est la mère de toutes les vicissitudes de ce monde  et qu’elle doit être soumise.

Le gain que l’extrême droite engrange pour être élue par un électorat traditionaliste, se perd lors des élections suivantes, auprès de l’électorat féminin comme avec la défection de leurs voix pour Trump aux dernières présidentielles.

L’UE, devrait aider les femmes polonaises, en mettant un système d’accueil dans les différents pays de la communauté, afin qu’elles puissent avorter librement.

 

Cordialement






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

BIDEN ET LE VIRUS MADE IN CHINA.

  LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE Le président Biden a demandé une enquête complémentaire, pour connaître l’origine du covid 19 : l...