Translate

vendredi 22 janvier 2021

ARMÉE UE : MERCI TRUMP.

 LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

Le nouveau président Biden, devra accepter que l’UE grâce à l’action de son prédécesseur a pris enfin conscience de sa fragile dépendance militaire envers les USA, et que si cette dernière doit rester un partenaire privilégié, elle devra désormais composer d’égal à égal avec l’UE, condition nécessaire s’il elle veut maintenir sa position de 1° puissance.

 Trump a fait  retirer une partie de ses troupes d’Allemagne estimant qu’elle ne participait pas assez financièrement au maintien de celles-ci sur son sol. Mais ce président, voulait aussi se désengager de l’OTAN, renforçant sa logique identitaire (America first) et permettre ainsi de mieux déstabiliser l’UE. L’attitude de ce président, fût donc une chance pour l’UE.

Le peuple de l’UE, en bénéficiant d’une sécurité physique grâce à son armée, bénéficiera  aussi d’une sécurité psychologique, dont il a grand besoin dans un monde qui évolue constamment.

L’UE commence donc à sortir de son aveuglement (1), des pays augmentant leur potentiel militaire ( Chine, Russie etc.) sont dangereux et pour l’équilibre des forces, il est nécessaire de leur opposer des armes douloureuses en cas de velléité : cela ne s’appelle-t-il pas  la dissuasion ?

L’armée de l’UE, devra progressivement se substituer aux opérations d’interventions extérieures à ses frontières comme c’est le cas pour le Sahel et la Syrie.

(1): https://www.lefigaro.fr/international/bientot-une-armee-europeenne-20201120

Cordialement







BIDEN LE VIEUX RENARD, POUTINE LE VIEUX RENTIER.

  LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE Certains désignent Biden comme sénile. Or il n’en est rien et l’on devrait plutôt parler d’un vie...