Translate

vendredi 19 juin 2020

LE RACISME SE CONJUGUE AU PLURIEL.


LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

Le racisme se présente sous plusieurs aspects:

1-Le racisme suivant la couleur de la peau (des blancs, des noirs, des jaunes, des rouges, jugent les personnes suivant la couleur de leur peau et non  en fonction de leur psychologie : humaniste ou tortionnaire etc.)

 2-Le racisme en raison de sa religion (des fanatiques islamiques veulent tuer ceux qui ne se soumettent pas, des fanatiques Chrétiens agissent de même et les fanatiques juifs  ne sont pas en restent : mécréants, infidèles etc.)

3-Le racisme contre les femmes, jugées inférieures intellectuellement, cantonné par certains à des tâches subalternes ou à qui on impose des différences de salaires à tâches égales. 

4-Le racisme, contre la différence sexuelle.

5-Le racisme social  de certains cadres, s’estimant supérieurs, mais découvrant dans des situations tragiques (pandémie) l’utilité du prolétaire. Ou de certains intellectuels se jugeant infaillibles, qui ont conduit des peuples à l’abattoir  pour le bien de l’humanité.

6-Le racisme par rapport à un peuple que l’on juge incapable d’évoluer ou fainéant.

Militer pour sa propre chapelle, en ne dénonçant que l’un des racismes évoqués ci-dessus et en  se repliant sur soi-même pour exclure toutes différences, n’est-ce pas inconsciemment  révéler sa haine ségrégationniste raciale ?              

Cordialement


mercredi 10 juin 2020

CRISE PANDEMIQUE ET PARTAGE DU GATEAU


LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

Avec l’affaire G. Flyod, nous avons assisté à une forte indignation, accompagnée de violences dans de nombreux pays et principalement aux USA.

Beaucoup  de repentance pour ce meurtre, avec les promesses de jours meilleurs et la lutte contre le racisme. Mais, si on a mis en avant le racisme lié à la couleur de la peau, peu d’évocation pour le racisme social. Car les personnes  fragilisées aux USA, blanches comme noires, ont plus souffert du covid en raison d’un système social inexistant ou très inégalitaire (absence sécurité sociale etc.)

Cette affaire, a occulté pour un moment les conséquences de la pandémie à savoir un chômage de masse accompagné d’un appauvrissement. 

En raison des secours des états, les effets ne se font pas encore trop pesants, mais d’ici un ou deux mois, ils risquent, si l’économie ne se relève pas rapidement d’être effrayants.

Alors nous pourrons juger des comportements, à savoir si la solidarité sera une réalité, en acceptant une part du gâteux plus petite, ou si après les bonnes intentions, le quotidien retrouvera son chemin d’hier, et même à estimer que l’autre est coûteux et qu’il doit retourner chez lui. Car entre les intentions et l’exécution «  il y a loin de la coupe aux lèvres ». C’est comme pour les réformes, tout le monde est d’accord à condition qu’elles soient appliquées à son voisin.

L’élection de Barak Obama, en était une parfaite illustration, le sort des Afro-américains en bas de l’échelle, n’ayant guère varié en huit ans. Car la société américaine est violente de par  son système ultra-libéral, favorisant  la lutte entre les individus, avec comme corollaire  la recherche du profit maximal, système poussant la violence physique et morale à son apogée.

En Europe comme aux USA, il faudra attendre quelques mois pour savoir si la société s’est donné bonne conscience et  si les esprits ne vont  pas faire volte- face. Ne faut-il pas se méfier des coups de  chaleur  émotionnels?

Enfin cette révolte au-delà du racisme n’est-elle pas inconsciemment une appréhension pour les migrants et ceux issus de l’immigration, de voir une probable poussée de l’extrême-droite ?

Cordialement

 

mercredi 3 juin 2020

VIOLENCES AUX USA ET CONSEQUENCES


LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

 

Qu’elles seront les conséquences psychologiques sur les peuples après les violences aux USA. S’il est trop tôt pour en tirer des affirmations, on peut néanmoins établir une liste de questions :

1-la population américaine, va-t-elle prendre peur et renouveler son mandat au président Trump, pour se refermer un peu plus sur elle-même et continuer à ostraciser une partie de la population ?

2- la population américaine va-t-elle au contraire juger, qu’il faut s’ouvrir plus à l’autre et admettre les différences ?

3- cette violence va-t-elle avoir les mêmes répercussions sur  les autres populations comme en Europe où  on a assisté  ces dernières années à une vague de fond pour le nationalisme, et  ce dernier va-t-il en être le grand  bénéficiaire ?

4-  la population européenne, va-t-elle être  encore  plus déstabilisée par l’afflux des migrants, en les assimilant  dans leur imaginaire aux  noirs américains ou bien sera-t-elle plus favorable à leur implantation ?

5- l’économie américaine sortira-t-elle renforcée de ces deux destructions : épidémie et révolte, qui peut engendrer une émulation pour une relance du capitalisme, ou bien ce deuxième événement les affaiblira-t-il durablement ?

6- les populations mélangées ne vont-elles pas  être contraintes de trouver un consensus ?

7- le rêve américain ne vient-il pas de s’effondrer définitivement ?

Toutes ces questions  auront des réponses au fil des élections successives.

Cordialement

 

 

lundi 1 juin 2020

TRUMP ET LES VIOLENCES SECESSIONNISTES


LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

La colère légitime en raison du meurtre avéré d’un noir américain, cache derrière cette déflagration de violences le signe d’une société profondément divisée quant à  l’option à prendre pour son avenir.

La victoire présidentielle de Trump, a été obtenue grâce à  la colère des classes moyennes victimes d’une spoliation par  la politique  d’une déviance du multilatéralisme vers l’ultra- libéralisme (1).

 D’un côté nous avons avec les républicains un monde qui se replie sur lui-même en se murant dans ses frontières, refusant la liberté des femmes (anti- avortement, matriarcat, patriarcat , etc…),défiant envers la science ( négation de l’évolution) , recourant au puritanisme et voulant maintenir son hégémonie sur le monde par le bilatéralisme.

Du côté des démocrates, une société pluriculturelle, communautariste, décomplexée pour la sexualité, sans défiance envers la science, et voulant maintenir son hégémonie par le multilatéralisme.

Ces deux conceptions opposées du monde, pour lesquelles nous ne porterons pas de jugement,  nous les retrouvons dans de nombreux autres pays, Angleterre, Brésil, Pologne etc… ; entraînent des fractures profondes.

Aux USA, n’assistons-nous pas à une guerre civile larvée entre le Nord et le Sud, le covid19 réveillant  ce vieux démon sécessionniste ? 

 Cordialement


lundi 25 mai 2020

MELENCHON (LFI) ET LE PEN (RN) : UNE GENE MUTUELLE

 LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

LFI et le RN, avec l’épidémie du corona, voient le monde basculer dans la crise. Cette crise aux conséquences sociales importantes, peut-être pour eux un espoir de s’emparer du pouvoir, madame Le Pen, demandant déjà la dissolution de l’assemblée nationale.

Allons- nous assister maintenant à une descente massive des gens dans la rue, comme lors du mouvement  des gilets jaunes ? Mais le résultat électoral aux législatives Européennes, malgré ce mouvement, a été peut profitable  (23.34 % pour  RN et 22.42% pour  LRM) et catastrophique pour LFI (6.31%) ?

Si l’on a vu un rapprochement autour des ronds-points entre les personnes de tendances LFI et RN, va-t-on revoir le même scénario ? et sera-t-il accepté par les instances dirigeantes, dont l’image a brouillé les pistes chez l’électorat ; LFI étant favorable à : l’immigration, l’islamisme, la défense d’ une femme soumise portant le voile, aux indigénistes racistes contre les blancs; le RN défendant  les thèses inverses.

Les électeurs s’engouffreront-ils  massivement dans leurs rangs, et si oui dans quelle proportion pour le RN et LFI ? LFI n’annonce-t-elle pas que le 2e tour des municipales ne sera pas viable du fait qu’elle ne peut pas faire campagne, alors qu’elle anticipe peut-être une déception comme au premier tour.

Il y a toutefois une volonté commune entre LFI et le RN, c’est de changer fortement le système, d’où chez certains électeurs cette attirance réciproque.

 Mais cette réciprocité ne gêne-t-elle pas les deux partis ? L’un n’arrivant pas à absorber totalement les voix de l’autre, pour créer une opposition forte, le RN étant vainqueur pour l’instant. Cette division n’est-t-elle pas profitable au système qu’ils souhaitent renverser ? L’alliance entre les deux, contrairement à l’Italie (M5S et la Ligue) étant improbable.

Plus généralement, le centrisme Macronien, n’est-il pas le résultat de l’impossibilité d’une alliance globale des courants trop divergents de l’opposition ( RN, LR, LFI, PS, Les Verts, etc….) ? pour constituer une opposition forte.

Attendons les prochaines élections régionales pour être mieux éclairé.

 Cordialement




samedi 16 mai 2020

( 3e partie) LA FIN DU MONDE NON ! LA FIN D’UN MONDE OUI ET APRES !:

LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE


 Beaucoup avant la crise covid 19, parlaient de la décadence de l’Europe. Sommes- nous dans une période de décadence sans espoir ou d’une décadence pour une régénération.

La crise enclenchée n’a-t-elle pas mis en évidence les carences de l’Europe pour  l’obliger à  reformuler son mode de fonctionnement.

 Le manque de confiance dans les institutions de l’UE, ne vient-il pas en partie  du fait que nous avons trahi nos fondamentaux ?

 L’Europe est l’incarnation de la démocratie comme la définissait la Grèce antique avec un esprit universaliste que l’on retrouvera chez Homère (1) avec pour base fondamentale la parole donnée au peuple, d’où l’importance des réseaux sociaux, la vérité devant se chercher en commun, mais en limitant le flot de haine, sans tomber dans la censure (1). Mais ceux qui avaient l’intention de détruire ses principes vitaux  devaient être chassés du territoire. Les Grecques avaient  compris avec la guerre contre les Perses, l’opposition entre liberté et absolutisme (1). Les démocrates qui ne   luttent pas et gardent sur leur sol, les intégristes fanatiques, dont la démarche est la destruction de la démocratie, sont les premiers pourvoyeurs du vote extrême droite. Le siècle des lumières est  trahi, ce rayonnement universel s’affaiblit sous la cendre de l’obscurantisme,  par l’aveuglement de plusieurs dirigeants européens.                                                                                                 

  De plus dans la Grèce antique, pouvait s’allier l’analyse et le mythe, ce dernier avec l’effondrement du sacré devant-être redéfini (1).

 Le monde, va aller vers un rééquilibrage entre un multilatéralisme pour les échanges de biens et une régionalisation pour refonder les identités  culturelles (Occident, Asie, Afrique du Nord et du Sud) détruites par la mondialisation, tout en intégrant la modernité. Si avec la crise de l’épidémie, nous avons parlé d’une prise de conscience écologique, nous devons aussi parler d’écologie culturelle.                                                                                                                           

Avec la fulgurante évolution des sciences et des technologiques, la crise du covid 19, nous amène à modifier notre vision du monde futur pour  aider l’humain à  sortir de sa chrysalide afin qu’émerge un nouvel être, comme ce fut le cas avec la disparition progressive de Neandertal  pour laisser la place à homo sapiens.

 

(1   Jacqueline de Romilly – Pourquoi la Grèce ? 

 

Cordialement

 



mercredi 13 mai 2020

( 2e partie) LA FIN DU MONDE NON ! LA FIN D’UN MONDE OUI ET APRES !

LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

Nous subissons une  évolution génétique depuis l’apparition de la vie sur terre  et rien ne pourra l’arrêter, c’est ancré dans nos gênes(1), mais cette évolution crée des conflits pour la survie, laquelle avec l’humain s’est concrétisée par une soif de domination. Toutefois l’humain par rapport à l’animal a la possibilité de faire un choix sur l’orientation qu’il donne à cette évolution.

 Pendant le confinement la nature a repris  ses droits, des animaux sauvages  envahissaient nos villes et les cours d’eau retrouvaient leur clarté. Nous pouvons donc obtenir un équilibre écologique si nous allions modernité et respect environnemental.

Nous avons assisté aux défaillances de l’administration centrale et constaté que les collectivités territoriales ont mieux assuré leur rôle et qu’une décentralisation plus importante s’impose.

De plus l’initiative des acteurs privés a démontré, que  beaucoup  ont soif de plus de liberté pour entreprendre.

Ceux qui se sont dits  soucieux de la santé du peuple comme les gouvernements Hollande et Macron, l’ont  gravement négligé par intérêt économique malgré l’avertissement du sénat en 2015 concernant l’urgence sanitaire (2).  Le système doit être réorganisé en s’inspirant des pays asiatiques, Taïwan et la Corée du sud, qui ont su allier économie et sécurité sanitaire.

 Les acteurs  (routiers, caissières, infirmières etc…) ont joué un rôle vital dans cette période et leur statut social doit être reconsidéré avec des revalorisations salariales en fonction de leur performance.

Les deux mois de confinement doivent nous interroger sur la course à la surconsommation développée  par l’ultra -libéralisme et son objectif d’enrichissement sans fin. Cet forme de libéralisme est aliénant, mais penser à supprimer le libéralisme source de développement des initiatives et d’amélioration de notre vie, est illusoire, car il est adopté planétairement, même par ceux qui s’en défendent comme la Chine. C’est le curseur du libéralisme qui doit être réajusté, afin que la rentabilité ne soit plus l’objectif primordial. C’est donc à nous de refuser cette surconsommation et de réorienter notre consommation.

Le travail au noir et les trafics (drogue etc …)  ont montré les conséquences dans les  zones de non-droit, laissant des personnes sans ressources. Des milliards de recettes (TVA, sécurité sociale, cotisation chômage et retraite) échappent à l’état en raison d’un président, d’un gouvernement et d’une majorité laxiste.

Il faut utiliser la  répression, pour un temps limité dans une période exceptionnelle, envers les personnes négligeant les consignes sanitaires. Le refus d’un couvre-feu généralisé, laissant la voie libre aux maffieux, a engendré combien de morts par contamination ?  et démontré, dans ces zones de non-droit  la reconnaissance  par : une majorité, un gouvernement et un président (tous pusillanimes) d’une sécession.

 Les réseaux sociaux ont démontré la nécessité, d’une parole libérée, (même si on y trouve le meilleur et le pire) comme l’a compris la Grèce Antique pour sa démocratie.

Deux conceptions du respect de la vie se sont nettement détachées, l’une en pratiquant  la sélection naturelle, refusant un confinement, l’autre mettant en avant la protection de la population. Il est toutefois illusoire de refuser de prendre en compte la nécessité de préserver notre économie, source de  désordres pouvant entraîner des conflits meurtriers. D’où la nécessité d’une médecine préventive, pour ne pas casser l’économie.

 Le confinement, a révélé pour certain à quel point  la liberté était une chance, contrairement aux dictatures enfermant le peuple dans un carcan idéologique ou les femmes dans une prison de tissu.

Pas de changement psychologique radical à attendre ; comme après une grande guerre mondiale très meurtrière (14-18 ou 39-45) mais avec l’important ralentissement  mondial de l’économie et une remise en cause de nos certitudes ; une prise de conscience inéluctable par étape de l’obligation de modifier nos comportements.

 

 1)       Christian de Duve : génétique du péché originel.

2)       https://www.publicsenat.fr/article/politique/un-rapport-du-senat-denoncait-des-2015-la-diminution-des-stocks-de-masques-181721




samedi 9 mai 2020

( 1re partie) LA FIN DU MONDE NON ! LA FIN D’UN MONDE OUI ET APRES !

LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

La première leçon à tirer, de cette pandémie, est que nous restons des êtres fragiles et que la science ne peut pas tout. Néanmoins la science a apporté beaucoup dans le domaine des soins puisque la  pandémie de 1918 a tué 50 millions de personnes, alors que le covid atteint 230 000 morts.

La situation est-elle similaire à celle de 1929 ? Non car les banques centrales interviennent massivement contrairement  en 1929, mais les dégâts pour l’économie restent lourds, aux conséquences sociales importantes, de plus les esprits ont changé, la foi en un système miracle, le communisme, a disparu et aucune idéologie n’existe.

Nous retrouverons une poussée de l’extrémisme, mais rien de comparable avec le nazisme et le spartakisme.

La mondialisation excessive a montré ses dangers comme  notre dépendance dans certains domaines économiques, le risque de chantage et de contrainte qui peut en résulter et l’aggravation des désordres écologiques. Nous qui avons accepté la concurrence des prix les plus bas, pour la surconsommation de produits, n’avons-nous pas une part de responsabilité ?

Devant les deux puissances USA et Chine, un petit pays pourra-t-il résister ?

L’individualisme, va-t-il perdurer ou allons-nous revenir au collectivisme d’hier ? Nos mentalités vont-elles  brusquement changer ou évoluer lentement, après une période de traumatisme ? Quelles leçons tirer de cette catastrophe, aucune, un peu, beaucoup ? Le goût de l’investissement dans tous les domaines (culturel, politique, entrepreneuriale, etc...) va-t-il exploser ou bien se rétracter ? La foi (1) va-t-elle renaître ou continuer à s’évaporer ?

Les mutations géopolitiques vont-elles ralentir ou s’accélérer et si oui comment ?

 Le capitalisme disparaîtra-t-il ou s’adaptera-t-il en fonction du changement des  mentalités ? Avons-nous pris conscience de la possibilité de maîtriser les désordres économiques et écologiques?

Cette crise, malgré ces morts n’est-t-elle pas un sérieux avertissement pour nous alerter sur nos dérives qui auraient pu nous entrainer vers un cataclysme et seront nous en tirer les conséquences ?

Allons- nous enfin vers une Renaissance ?

Enfin, n’allons-nous pas chercher à créer un nouveau mythe pour assumer psychologiquement  notre condition humaine et pouvoir aller de l’avant ?


(1) Mircea Eliade : le sacré et le profane  

Cordialement



 


vendredi 1 mai 2020

UNION DU PROCHE- ORIENT/UNION DE L’AFRIQUE DU NORD: OU LA DEPENDANCE?


LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

Le président Erdogan a rappelé à son peuple la grandeur de la Turquie d’hier (empire Ottoman), dans une optique  de conquête du pouvoir. La Turquie peut-elle rêver de reconquérir sa puissance d’hier ? Les peuples qu’elle dominait accepteront-ils de revenir en arrière ?

Le coronavirus, ne nous indique-t-il pas que nous assisterons à une reconfiguration de la mondialisation, s’orientant vers une régionalisation ?

Le couple nationalisme- intégrisme religieux, n’a-t-il pas démontré son inefficacité et les désordres meurtriers  pour tous ces pays. L’Islam politique n’est-il pas un barrage à une adaptation vers la modernité ?

 N’y a-t-il pas une opportunité à saisir pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, en s’appuyant sur  une identité culturelle commune ouverte (la culture Musulmane et ses antériorités) pour créer une UNION sous forme d’intégration régionale  afin de ne pas être écrasés par les grandes puissances ?

La Turquie et L’Arabie Saoudite, ne devraient-elles pas commencer par  aller dans ce sens dès maintenant pour servir de catalyseur ?

Cordialement


lundi 27 avril 2020

MACRON - CRONOS: LE DOUBLE ASSASSINAT ?


LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

Le président Macron connaissant  l’avancée fulgurante, en Chine et en Italie de l’épidémie et les mesures de Taïwan et de la Corée du Sud pour la contrecarrer, à comme son gouvernement et sa majorité, tergiversé pour agir : maintien des élections, refus d’imposer  un  couvre-feu national, marge de liberté dans certaines banlieues pour ne pas trop perturber les activités illicites, Ephad en souffrance, etc … avec un risque accrue de contamination.

 Ce comportement ne correspond-t-il pas à un esprit hésitant ? (1) et ne va-t-on pas retrouver cette attitude tout au long de cette tragique période, faisant perdre un temps précieux ? La stratégie  d’un stockage massif de masque  écartée par le gouvernement Hollande et son parti et maintenue par le président Macron, n’a-t-elle pas démontré que la santé physique  n’était pas une priorité ?

Avec  la politique menée par Mr Macron et son prédécesseur, le virus  de la destruction de notre identité culturelle (à ne pas confondre avec l’identité nationaliste agressive)  a-t-il été combattu? En négligeant l’acculturation, ne développent-ils pas le communautarisme. Une culture ne s’enrichie-t-elle pas d’apports et non de substitutions ?

En niant les fondements culturels ;  la santé psychologique n’est-elle pas en danger, régulée par des anxiolytiques ou des stupéfiants ?

Le couple Hollande et Macron n’a-t-il pas engendré un monstre à l’image de Cronos et n’avons-nous pas assisté  à un  comportement   meurtrier dans les deux cas?

Enfin le président Macron qui a donné une définition de l’identité Française comme une volonté (2)  n’a-t-il pas démontré son ignorance pour ce mot ?

 A la place d’un taureau de combat avec de la bravoure n’a-t-on pas un bœuf  lymphatique ?

Cordialement

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/paul-ricoeur-le-mentor-du-jeune-macron_1949381.html 

  1- voir le chapitre de l’article : philosophie du « même temps »

  2 - voir le chapitre de l’article : Ricoeur contre les « déclinistes »




mardi 21 avril 2020

LA GAUCHE DURE ET L’AMOUR DU COMMUNISME CAPITALISTE CHINOIS OU L’AGONIE D’UNE IDEOLOGIE


LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

La gauche dure ( PCF, LFI et les syndicats qui lui sont affiliés, CGT, Sud etc…) reste pendant cette période tragique de pandémie, amicale pour la Chine capitaliste  (1). Rappelons que le gouvernement chinois qui se définit toujours comme communiste a pris une orientation  capitaliste.  Les milliardaires tant critiqués dans les pays capitalistes libres,  bénéficient de la part de la gauche dure d’une faveur concernant ceux de chine.

Les pays capitalises libres sont considérés comme  répressifs malgré la présence de partis et syndicats libres ( PCF, LFI , CGT, Sud ) et d’une liberté d’expression dont usent ces derniers ( Mediapart , l’Humanité, Facebook, Youtube etc…). Mais étrangement c’est la Chine qui est un pays de liberté  sans : syndicat, parti, presse libre et droit de manifester (1)

Toutes ces organisations proches hier de l’idéologie communiste ne sont-elles pas orphelines d’une pensée qui a capoté ?

N’assistons- nous pas à une tentative de sauvetage de cette idéologie (liens ci-dessous des articles de propagande de communistes adulant le capitalisme chinois)  alors qu’ils usent du capitalisme même si celui-ci est contrôlé par l’état ?

Quel est l’élément fondamental qui est remis en cause, n’est- ce pas comme hier avec les pays communistes, la liberté individuelle ?

Ne retrouvons-nous pas, malgré la chute du mur de Berlin, la même scission entre deux conceptions idéologiques : le monde libre basée sur la liberté individuelle et une dictature du peuple ou centralisme démocratique si cher au PCF ?

Enfin le libéralisme débridé chinois et américain n’a-t-il pas engendré les mêmes effets pervers  comme la dégradation écologique mondiale ? Ces deux pays étant les plus pollueurs du monde.

Pour cette gauche dure Amazone est leur bête noire, mais pour son jumeau chinois Alibaba aucun commentaire.

 

 Cordialement

(1)https://lepcf.fr/Le-combat-revolutionnaire-de-notre-temps-l-exemple-chinois

 

(1)https://lepcf.fr/-Chine-

 

 



vendredi 17 avril 2020

CHINE : UNE PANDEMIE DE MENSONGES


LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE


Le gouvernement Chinois a menti en ne déclarant pas à temps le démarrage de l’épidémie dans le territoire du Wuhan dès la fin de novembre 2019, appliquant immédiatement la censure, pour ceux qui ont essayé d’informer la communauté internationale sur les dangers de cette épidémie*

Les conséquences pour la planète entière tout le monde les connaît.

Le gouvernement chinois, ment maintenant en essayant  de redorer son image pour présenter sa politique comme exemplaire. Il ment sur le nombre de morts déclarés. Il ment par la divulgation d’images d’une population euphorique, refusant que des journalistes indépendants enquêtent. Le gouvernement ment par omission sur le traitement envers les immigrés africains. Ce gouvernement ment en ne laissant que des partisans* * travailler  pour sa doctrine politique dite communiste. Il ment en justifiant que sa politique, encadrée par des milliardaires tous membres du parti,  soit communiste donc Marxiste. Il ment en laissant croire que ses intentions ne sont pas expansionnistes etc …

Que la chine veuille devenir une grande puissance, comme les USA, c’est admissible. Mais qu’elle veuille imposer planétairement son mode de vie carcérale en étouffant notre  liberté, c’est intolérable.

Le point commun entre ce gouvernement et la dictature, est sa haine pour la LIBERTE INDIVIDUELLE.

*article d’anne Cheng du collège de France  https://esprit.presse.fr/article/anne-cheng/la-pretention-chinoise-a-l-universalite-42507

**https://lepcf.fr/Le-combat-revolutionnaire-de-notre-temps-l-exemple-chinois

 

**https://lepcf.fr/-Chine-


samedi 11 avril 2020

TRUMP ET LE BILATERALISME – BIDEN ET LE MULTILATERALISME : ET LA MIXITE ?


LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

 

Pour contrer le bilatéralisme nazi et communiste, les USA avant  et après 1945, ont développé le multilatéralisme* avec  trois piliers fondamentaux : la sécurité associée à la paix, la prospérité et le bien- être pour tous. Ils développèrent donc  le Keynésianisme, libéralisme équilibré, qui deviendra l’outil économique privilégié avec une part d’intervention de l’état pour réguler le système et éviter ses dérapages facteurs de crises. Après la chute de l’URSS, tout change avec l’arrivé de l’ultra- libéralisme, ayant comme base l’individualisme et la dérégulation des secteurs: santé, éducation etc ...

Ce multilatéralisme ultra-libéral mondial, a eu pour conséquence l’appauvrissement des classes moyennes, en autre aux USA,  au profit de l’essor des pays en voie de développement. Le résultat a été la montée en puissance des nationalistes avec l’élection du président Trump.

Les effets néfastes en asséchant financièrement trop de pays pour renflouer le trésor Américain, n’engendrera-t-il pas  un risque de surproduction aux USA ?

La surconsommation  des uns, le NOUS uniquement, se fait au détriment des autres, et par  ses effets négatifs elle entraîne l’auto- destruction des surconsommateurs (désintégration  environnementale et psychologique =  danger de mort)

Pouvons-nous revenir au  multilatéralisme de départ ? Le monde a changé et ce serait une erreur de ne pas en tenir compte, l’épreuve de la pandémie renforçant cette hypothèse.

Mr Biden ne devra-t-il pas prendre aussi en compte le cas Chinois** et son inquiétante prétention à l’universalisme.

Après la pandémie, ne faudra-t-il pas un subtil alliage entre le NOUS individualiste- nihiliste et le TOUS trop collectiviste ?

 Cordialement

*Histoire du multilatéralisme par Régine Perron ( tome 1)     





  ** Anne Cheng, enseignante au Collège de France, nous parle dans cet article de la prétention chinoise à l’universalité : https://esprit.presse.fr/article/anne-cheng/la-pretention-chinoise-a-l-universalite-42507





vendredi 3 avril 2020

LE PRESIDENT TRUMP ET L’ANGE DECHU


LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

Le président Trump  au départ de l’épidémie, a choisi  par calcul politique de la minimiser en raison des élections de novembre 2020 : l’économie avant tout.

 Il a fermé les frontières avec l’UE, mais maintenu ouvertes celles de l’Angleterre qui bat des records d’infection. Puis il a maintenu sa politique de non confinement, estimant que si la mortalité avoisinait  les 100 000 morts, son bilan serait satisfaisant.

En raison de son attitude n’envoie-t-il  pas comme message que la vie n’est pas prioritaire et peut-être  sacrifiée ?

Comment les américains, peuple religieux essentiellement monothéisme, vivent-ils cette position, alors que Dieux a refusé qu’Abraham sacrifie volontairement son fils Isaac ? symbolisme signifiant le rejet de tout sacrifice humain.  Sacrifier ses enfants, ne revient-t-il pas à sacrifier son Dieux ?

Mr Trump ne donne-t-il pas aux yeux des américains l’image d’un ange déchu ? qu’elles en seront les conséquences pour l’élection à venir ?

Cordialement


lundi 30 mars 2020

MONDIALISATION – UE : LE MASQUE TOMBE.


LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

La mondialisation débridée en Europe liée à l’ultra- libéralisme a entraîné une montée des peurs se traduisant par un vote pour l’extrémisme. Basée uniquement sur l’économie, l’UE a oublié que pour construire une nouvelle patrie, compatible avec l’universalisme, il fallait partir soit d’une religion, soit de sa culture (Gréco-Romaine et Judéo- Chrétienne).

Mais l’économie primant sur tout, et ne créant qu’un lien artificiel, le sentiment de patrie européenne  pouvait-il éclore ?

Le multilatéralisme*, mis en place pour contrer le bilatéralisme Nazi et Communiste, avait trois piliers fondamentaux :

la sécurité associée à la paix, la prospérité, le bien- être pour tous, en développant un Keynésianisme  équilibré avec une part d’intervention de l’état évitant les dérapages facteurs de crises sociales. Jusqu’à l’effondrement de l’URSS, c’est ce multilatéralisme qui prévaudra.

On assistera après, à un glissement vers l’ultra- libéralisme, avec comme base l’individualisme et la dérégulation de secteurs économiques : santé, éducation etc... Un seul mot d’ordre : la concurrence et le profit maximum, avec pour conséquence la dégradation de notre milieu naturel.  En plus  elle laisse se développer les mafias et l’intégrisme, puissants facteurs de peurs.

La crise que va engendrer la pandémie, révèle le visage de l’UE et ne devra-t-elle pas :

-  donner le sentiment que l’UE s’implique  fortement en premier pour son peuple, pour le rassurer et  limiter la montée des extrêmes ?

 - réimplanter certains secteurs vitaux  sur son sol (dépendre de la fabrication de vêtement ne porte pas à conséquence, mais pas pour : la santé, la technologie pointue, l’agriculture  etc…) ?

- cesser d’ignorer ses racines culturelles, sans nier des apports d’autres cultures et non une substitution ?

- lutter sans concession contre les mafias et les intégrismes sources de destruction de la démocratie ?

- rejeter sans état d’âme les migrants n’acceptant pas nos valeurs ?

- créer une véritable armée protectrice de ses peuples ?

Cordialement

   * Régine Perron : histoire du multilatéralisme.


 

 

 



dimanche 22 mars 2020

CHINE : LIBERTAVIRUS ET NOTRE DEPENDANCE


LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

La Chine, s’appuie sur Confucius en le dénaturant, pour édicter ses nouvelles vertus du pouvoir : une obéissance aveugle à l’oligarchie en place. Cette marque extérieure d’humanisme a pour but de masquer sa volonté hégémonique de puissance  planétaire, se considérant toujours comme l’empire du milieu. Le peuple chinois qui est sous la férule d’un capitaliste du XIXe siècle, va-t-il supporter longtemps cette vie ?

Le monde paysan étant encore  important  couplé à  un sous-prolétariat urbain, fait que le pouvoir peut dormir tranquille, bien que pour les salaires, il a pris conscience, devant la grogne, qu’il devait les augmenter.

Mais une fois que le niveau social aura rattrapé son retard, les cerveaux ne vont-t-ils pas être infectés par un virus :  le libertavirus ou la LIBERTE ?

 La crise engendrée par le coronavirus, ne nous incite-t-elle pas à revoir notre  dépendance par rapport à la Chine, et d’autres, pour beaucoup de  produits devant-être fabriqués sur le continent de l’UE ?

Devant l’expansionnisme chinois, une dépendance ne serait-telle pas dangereuse pour notre liberté ?

Il est vital de ne pas s’affaiblir par rapport à une puissance, que ce soit la Chine ou les USA.

Mais, humaniste comme Confucius, nous voulons croire, seulement avec les yeux ouverts et pas dans un esprit béatifiant, source de graves et douloureuses  déconvenues, que la Chine est non agressive.

Enfin  la Chine comme les USA devront admettre, pour l’équilibre planétaire, une puissance régionale  en devenir comme l’UE.

Cordialement

Anne Cheng, enseignante au Collège de France, nous parle dans cet article de la prétention chinoise à l’universalité : https://esprit.presse.fr/article/anne-cheng/la-pretention-chinoise-a-l-universalite-42507

https://www.fondation-cdf.fr/2020/04/06/de-la-chine-monde-a-la-mondialisation-du-virus-chinois/




mardi 17 mars 2020

CORONAVIRUS OU LA CHUTE DES DEMI- DIEUX


LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

La Chine, s’appuie sur Confucius en le dénaturant, pour édicter ses nouvelles vertus du pouvoir : une obéissance aveugle à l’oligarchie en place. Cette marque extérieure d’humanisme a pour but de masquer sa volonté hégémonique de puissance  planétaire, se considérant toujours comme l’empire du milieu. Le peuple chinois qui est sous la férule d’un capitaliste du XIXe siècle, va-t-il supporter longtemps cette vie ?

Le monde paysan étant encore  important  couplé à  un sous-prolétariat urbain, fait que le pouvoir peut dormir tranquille, bien que pour les salaires, il a pris conscience, devant la grogne, qu’il devait les augmenter.

Mais une fois que le niveau social aura rattrapé son retard, les cerveaux ne vont-t-ils pas être infectés par un virus :  le libertavirus ou la LIBERTE ?

 La crise engendrée par le coronavirus, ne nous incite-t-elle pas à revoir notre  dépendance par rapport à la Chine, et d’autres, pour beaucoup de  produits devant-être fabriqués sur le continent de l’UE ?

Devant l’expansionnisme chinois, une dépendance ne serait-telle pas dangereuse pour notre liberté ?

Il est vital de ne pas s’affaiblir par rapport à une puissance, que ce soit la Chine ou les USA.

Mais, humaniste comme Confucius, nous voulons croire, seulement avec les yeux ouverts et pas dans un esprit béatifiant, source de graves et douloureuses  déconvenues, que la Chine est non agressive.

Enfin  la Chine comme les USA devront admettre, pour l’équilibre planétaire, une puissance régionale  en devenir comme l’UE.

 Cordialement

SRAS en 2003 et le H1N1en 2009

*https://planet-vie.ens.fr/thematiques/microbiologie/virologie/comment-emergent-et-re-emergent-les-nouveaux-virus-humains ( article du 25 mai 2018 )

Virus émergents : Vers de nouvelles pandémies ? (Français) Broché – 16 novembre 2006 de Claude Chastel  (Auteur) https://www.amazon.fr/Virus-%C3%A9mergents-Vers-nouvelles-pand%C3%A9mies/dp/2711771989


samedi 14 mars 2020

GILETS JAUNES OU LE VIRUS DE LA MORT


LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

Lors des premières manifestations des gilets jaunes en 2018, avec des revendications légitimes, on a  constaté qu’une frange des manifestants, présentait un désir nihiliste de tout détruire, logique d’une  pulsion de morts.

Cette logique s’est concrétisée lors de la mise à feu de bâtiments occupés et aussi la neutralisation des radars.

Quand vous êtes avertis par un  panneau que vous entrez dans une zone ou la vitesse va être contrôlée et qu’en  ne respectant pas volontairement cette vitesse vous mettez en danger votre vie, la vie de vos passager et celle des autres, ceux qui détruisent les radars, se moquent des conséquences mortelles pour les concitoyens.

A ce jour l’épidémie du coronavirus fait rage dans notre pays, mais, alors que les partis politiques ont décidés d’être unitaires pour mener à bien la lutte contre ce fléau, des gilets jaunes nihilistes ont décidé de braver les règles en organisant une manifestation à Paris, qui sera source inévitablement de contamination.

N’assistons-nous  pas à nouveau à cette pulsion de mort, moteur de leur action ?

Cordialement


vendredi 13 mars 2020

TRUMP ET LA FIEVRE ELECTORALE /


LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

Le président Trump, qui a minimisé la contagion du coronavirus venant de Chine à partir  de décembre 2020, cherche à rejeter la faute sur l’UE, bouc émissaire, pour masquer sa légèreté. Mais il ne veut pas, en maintenant les liaisons aériennes avec la Grande-Bretagne, frapper son allié idéologique Mr Boris Jonhson. Ce pays aux yeux du président Trump, bénéficie-t-il d’une dérogation de la part du coronavirus ?

Les liaisons aériennes et maritimes, Chine- USA et USA- Chine, ont-elles été stoppées pendant 3 mois ?pour éviter l’inévitable propagation du virus. Combien de passagers ont voyagé pendant cette période ?

Les élections américaines dans sept mois, ne donnent –elles, en raison d’une gestion superficielle à ce jour de l’épidémie, des sueurs froides au président Trump,  signe d’une forte poussée de fièvre électoraliste ?

 Cordialement


vendredi 6 mars 2020

UE : TETE DE TURC IDEALE D’ERDOGAN ?

LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

Le président Erdogan, dans son for  intérieur, ne rêve-t-il pas de recréer l’empire Ottoman et de devenir un nouveau Soliman le Magnifique ? raison pour laquelle, il aurait cassé la laïcité pour lui substituer la religion Musulmane comme ciment de la société et générer une fusion entre celle-ci et l’état.

Mais il a inclus dans sa stratégie une alliance avec les Islamistes intégristes, détériorant son image et démontrant qu’il était incapable d’une ouverture sur la modernité, car c’est là le problème de fond des intégristes.

De plus il aurait pu montrer un esprit clairvoyant en essayant de négocier  un compromis avec les kurdes et de reconnaître le massacre des Arméniens.

Enfin, l’idée de la mise en place d’une union des pays limitrophes à la Turquie, dont la base commune aurait été le socle religieux, aurait pu se construire  comme l’UE, dans la transparence et la démocratie.

Erdogan ne comprend-t-il pas  inconsciemment que sa politique agressive  où il se rêve en  nouveau sultan, commence à rebuter  ceux qu’il veut réunir ? ouvrant les yeux pour dire : NON au tyran ! N’est- ce pas cette prise de conscience  entrain de germer dans les esprits qui affole  Erdogan ?

Comme Hitler avec les Juifs, Erdogan ne fait-il pas de UE un bouc émissaire ?

Le comportement du Président Erdogan ne souille-t-il pas le peuple Turc ? 

Cordialement


mercredi 4 mars 2020

BERNIE SANDERS – BENOIT HAMON : LE MEME NAUFRAGE ?


LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

Peut-on comparer l’élection des primaires américaines en cours avec l’élection des primaires du PS pour la présidentielle de 2017 ?

La victoire de Benoît Hamon aux primaires a entraîné une fracture au sein du PS et sa déconfiture à l’élection présidentielle (6,5% des voix), indiquant qu’une partie de l’électorat  modérée a rejeté ce candidat jugé trop à gauche.

Cette situation ne risque-t-elle pas de se produire pour les démocrates si Mr Bernie Sanders l’emporte ?

Cordialement


vendredi 28 février 2020

VIOLENCES DES MANIFESTANTS, OBLIGATION D’UN ETAT PROTECTEUR .VIOLENCES DES INTEGRISTES ET DES MAFIAS, APATHIE D’UN ETAT NON PROTECTEUR OU LE PARADOXE D’UN PRESIDENT.

LANGUAGE SELECTION: TOP OF THE LEFT PAGE

La violence des manifestations s’est amplifiée : incendies, casse des commerces, prise, d’otage sur la population par intimidation. Lorsque l’on s’insurge contre l’état utilisant la répression policière pour protéger sa population, on doit se poser la question suivante : qui engendre en premier la  violence, la police ou les manifestants ? On doit aussi se poser une autre question et si le gouvernement n’était pas intervenu et avait laissé agir les hordes de manifestants ? On aurait assisté alors à une  population se défendant elle-même  au risque d’engendrer un début de guerre civile .Le Président  Macron ne devait-il pas protéger la population ?

Mais d’autres violences gangrènent la France et l’UE, c’est l’intégrisme  Islamiste qui s’infiltre  dans nos sociétés, isole des quartiers, est en liaisons avec les  maffieux, active ses réseaux favorisant des pays voulant détruire notre civilisation Gréco-Romaine et Judéo- Chrétienne. Un seul mot d’ordre : sécession, guerre psychologique (obscurantisme) et physique (attentat), provocations etc… Les populations  ressentent fortement cette situation créant un  facteur d’irrationalité.

Cette inégalité de traitement entre manifestants et intégristes et mafia, alors que notre pays a été la terre des Lumières, ne favorise-t-elle pas le vote extrême droite ? Quand l’irrationnel est en marche (folle du logis) tout peut devenir possible.

Mr Macron  n’aurait-t-il toujours pas compris  qu’un Président doit- être avant tout un Père de famille protégeant les siens ? ? ou bien  la stratégie du désordre est-elle une logique politique pour  déconsidérer les mouvements revendicateurs ?

Cordialement


MAFIA, POLICE, ARMÉE.

  L’ampleur du développement exponentiel du trafic de drogue en 5 ans, qui rend la vie insupportable pour beaucoup de citoyens, oblige à tro...